« L’imaginaire mêle dans la même osmose l’irréel et le réel, le fait et le besoin, non seulement pour attribuer à la réalité les charmes de l’imagination, mais aussi pour conférer à l’imaginaire les vertus de la réalité. »
E. Morin, Le Cinéma

© l’imaginaire 2018
colophon | rss

Articles les plus récents

concerts saison 2018-2019

23/06 Concert Mosaïque

    lieu à définir

    > Dimanche 23 juin 2019 à 11h au 12 rue du Faubourg de Pierre


    > En 2009, l’association L’imaginaire - musique d’idées voyait le jour. En 2019, dix années plus tard, cette structure bien établie dans le paysage de la création musicale strasbourgeoise organise sa cinquième saison de concert, ses musiciens se sont produits dans de nombreux pays européens (Italie, Espagne, Angleterre, Portugal, Suisse), plus d’une vingtaine d’oeuvres ont été crées et des actions pédagogiques pleines de sens ont été organisées.
    Pour fêter l’aventure de ces dix années passées très riches artistiquement et humainement, L’Imaginaire organise un événement exceptionnel pour son public.


    > Les 23 compositeurs qui ont écrit pour L’Imaginaire ces dix dernières années ont été invités à écrire une courte pièce de deux-trois minutes pour le trio (flute, saxophone et piano). Tous ont répondu positivement pour participer à ce concert mosaïque les réunissant dans un programme et présentant une palette de jeunes compositeurs qui sont chers à l’ensemble. Le concert sera suivi d’un moment festif et culinaire pour marquer ce jubilé.

concerts saison 2018-2019

11/05 Aus den sieben Tagen

    Fossé des Treize

    > samedi 11 mai 2019 au centre socioculturel du Fossé des Treize, 6 rue Finkmatt à Strasbourg


    > L’Imaginaire a investi le quartier de Tribunal de Strasbourg depuis plusieurs années : la saison de concerts au Faubourg de Pierre depuis 3 ans, la collaboration avec l’association du quartier Envie de Quartier, un concert happening au Petit Cabinet (l’édicule situé au pont de Pierre). Ayant l’ambition d’élargir cette implantation et d’exploiter des différents lieux de Strasbourg, l’Imaginaire crée une nouvelle collaboration avec le CSC du Fosée des Treize, et en particulier avec l’école de théâtre physique. La première collaboration se fera avec les étudiants du cycle « On Stage », le cycle destinés à un public professionnel et en voie de la professionnalisation (étudiants en Arts de spectacle, acteurs, danseurs, circassiens, chanteurs, musiciens et performers).


    > Les questions sur l’expressivité corporelle, les mouvements imaginaires exprimés par le son, la poésie qui naît de l’expérimentation instantanée, sont les problématiques auxquelles l’Imaginaire est particulièrement sensible. L’envie de collaborer a été très vite partagée et concrétisée avec l’artiste invitée Katiouschka Kuhn de l’école de théâtre physique.


    > L’œuvre qui sera au cœur de ce projet commun sera « Aus den sieben Tagen » de Karlheinz Stockhausen.. L’Imaginaire interviendra sur trois séances et le spectacle final sera présenté lors de la journée des portes ouvertes de Fossée des Treize.


    > Avec la participation de Robert Torche aux sons électroniques.

concerts saison 2018-2019

02/05 Let’s HEAR

    Créations des étudiants de la HEAR

    > jeudi 2 mai 2019 au conservatoire de Strasbourg.


    > En 2019, L’Imaginaire fait parties des ensembles invités au sein de la classe de composition de la HEAR - Haute Ecoles des Arts du Rhin. Le projet a été conçu avec le professeur de composition, Daniel D’Adamo. Il est fondamental pour les jeunes étudiants en composition de pouvoir travailler avec des musiciens professionnels qui ont une vaste expérience dans la création musicale. Les échanges sont formateurs dans l’art de la composition dans un sens pragmatique autant qu’artistique. Les compositeurs seront accompagnés par les musiciens de l’Imaginaire pour acquérir une meilleure connaissance de nos instruments (flûte, saxophone et piano) du point de vue de la technique instrumentale et de la notation, mais aussi pour avoir des échanges d’idées "compositionnelles" dans le but de réaliser leur pièce finale au plus près de leurs idées musicales.


    > Au cours de la saison 2018-2019, cinq étudiants composeront une nouvelle pièce pour l’Imaginaire suivant le calendrier ci-dessous en vue du concert final qui aura lieu le 2 mai.

concerts saison 2018-2019

7/04 JATEKOK/JEUX

    Faubourg 12

    > Dimanche 7 avril 2019 à 11h, au 12 rue du Faubourg de Pierre.
    > Concert à quatre mains


    > Gilles Grimaître et Maxime Springer joueront l’intégrale des Jatékok de György Kurtàg pour piano à quatre mains


    > Játékok (Jeux en hongrois) : oeuvre emblématique de György Kurtág, débutée en 1973, comprenant aujourd’hui une centaine de pièces brèves pour piano, piano 4 mains ou deux pianos, qui forment 8 cahiers. Au départ ces miniatures étaient élaborées dans un but pédagogique : les pièces devaient familiariser l’enfant aux techniques modernes du piano.
    Se détachant du soucis pédagogiques des débuts, les Jatékok sont naturellement devenus depuis un terrain d’expérimentation pour le compositeur, une sorte de journal intime comptant pléthore d’hommages à d’autres compositeurs, amis, musiciens, écrivains. György Kurtág a aussi transcrit un certain nombre d’oeuvres baroques (Bach, Schütz, Frescobaldi) et de la Renaissance (Machaut, de Lassus) pour piano 4 mains.
    Les pianistes Maxime Springer et Gilles Grimaître présenteront une intégrale des pièces pour piano 4 mains, en couplant Játékok et transcriptions.

concerts saison 2018-2019

9/03 TRIOplus

    La galerie Aedaen

    > Premier concert de la saison 2019, et premier concert à la galerie Aedaen pour L’imaginaire.
    Samedi 9 mars 2019 à 19h


    >Nouveau lieu, nouvelle formule instrumentale. Le trio de L’Imaginaire installe ses câbles et synthés à la galerie Aedaen pour un concert avec électronique. Pas de piano acoustique à coté de la flute et du saxophone, mais des claviers électriques, des vents amplifiés et des sons électroniques. Ce set up sera le lieu de la création d’une nouvelle pièce de David Brynjar Franzson, compositeur islandais vivant à New-York, ainsi que de la création d’une pièce pour saxophone solo et électronique de Eric Maestri qui fut dans la direction artistique de l’ensemble durant huit années. Miasma du compositeur Suisse Antoine Chessex viendra compléter le programme.
    Un programme qui sonnera dans la galerie en jouant avec la perception de l’auditeur à travers ses nappes fluctuantes et ses tensions hypnotiques entre le matériau sonore et les instruments.